Droit d'auteur et plagiat (Respecter le droit d'auteur)

 

 Logo anti-plagiat - Collège LaSalle

Inspiré par DaYoung LEE. Collège LaSalle. 2015.

 

Qu'est-ce que le plagiat?

 

DÉFINITION :Utilisation de l’œuvre d’autrui sans en mentionner l’auteur

FORMES : Le plagiat peut prendre différentes formes. Selon la PIEA (Politique Institutionnelle d’Évaluation des Apprentissages, article 5.16.1, p.18), sont considérées comme du plagiat les actions suivantes (sans que cette liste soit exhaustive) :

a)l’utilisation (citation, paraphrase, résumé, traduction, insertion) totale ou partielle de l’œuvre d’autrui (texte, illustration, film, musique, etc. sur papier ou en ligne) en la faisant passer pour sienne et/ou en omettant d’indiquer la référence;

b)l’utilisation pendant un examen de la copie d’examen d’un autre élève;

c)l’utilisation d’une épreuve effectuée dans un autre cours ou d’un projet déjà remis dans le passé en le faisant passer comme document original. » (Collège LaSalle, 2016).

 

Rendez aux auteurs qui ont enrichi votre travail, ce qui leur est dû: citez vos sources!

 

Pourquoi ne pas plagier

 

Respecter le droit d’auteur est une obligation légale. La loi sur le droit d’auteur protège les auteurs d’une utilisation abusive de leur œuvre et leur permet d’être rémunérés équitablement pour leur travail.

C’est également un choix éthique : en reconnaissant à l’auteur ce qui lui est dû, on « rend à César ce qui est appartient à César ». Chacun d’entre nous souhaite voir son travail reconnu à sa juste valeur.

Citer ses sources, c’est aussi développer son expertise de recherche et acquérir un savoir-faire qui servira tout au long de la vie professionnelle. C’est aussi donner à notre lecteur la possibilité d’aller plus loin dans ses recherches, donnant ainsi de la valeur ajoutée à notre travail (UQÀM, 2016).

Citer ses sources n’empêche pas d’être créatif, au contraire! Une utilisation éthique et responsable de l’information stimule notre capacité d’analyse et encourage la réflexion personnelle. En favorisant ainsi notre apprentissage, elle nous permet d’améliorer la qualité de notre travail, mais aussi de prendre confiance en nos capacités.

Comment éviter de plagier

 

Règle d’or 1 : Lorsque vous citez à la lettre, mettez la citation entre guillemets et mentionnez la référence du texte cité (à la fin du texte entre parenthèses, ou en bas de page). La référence doit comporter au moins le nom de l’auteur et la page du livre cité et /ou la date de publication de l’information.

Règle d’or 2 : Lorsque vous paraphrasez (= reprenez la même idée, mais sans employer les mêmes mots), ne mettez pas de guillemets, mais mentionnez la référence du texte utilisé (à la fin du texte entre parenthèses, ou en bas de page).

Règle d’or 3 : Lorsque vous reproduisez une image et dans le cas où l’information est connue, indiquez sous l’image la référence médiagraphique de celle-ci.

Par exemple : SHUTTERSTOCK.  Hacker on a computer. 4 Février 2016. <http://image.shutterstock.com/display_pic_with_logo/1687018/226276627/stock-photo-hacker-on-a-computer-226276627.jpg >. Lorsque ces informations ne sont pas connues, mentionnez la source (ouvrage imprimé ou URL du site Web).

Important! Dans tous les cas, la référence doit également faire l’objet d’une référence bibliographique complète dans votre médiagraphie.

Il existe plusieurs façons de citer ses sources. Si votre enseignant ne vous a pas fourni de précisions à ce sujet, vous devez vous rapporter au Guide des travaux écrits (disponible également sur Omnivox) qui vous donnera dans le détail, exemples à l’appui, toutes les indications à suivre pour respecter ces trois règles. 

Foire Aux Questions

 

Puis-je être accusé de plagiat si mes idées sont les mêmes que celles exprimées par un auteur que je n’ai pas lu ?

À moins que la phrase ne soit très courte et n’exprime un fait bien établi (exemple : « L’eau bout à 100 degrés »), il est quasi impossible que deux personnes emploient par hasard exactement les mêmes mots. Si une longue phrase trouvée dans une copie correspond exactement à celle d’un auteur, il s’agit d’un cas de plagiat. De même, une idée isolée peut parfois être la même que celle d’un auteur (exemple : le réchauffement climatique est en partie dû à l’activité humaine). Mais, un enchaînement de plusieurs idées identique à celui d’un auteur est révélateur d’un cas de plagiat.

 

Que faire si j’utilise partiellement ma source ? Par exemple, si je m’en inspire un peu, mais que je modifie l’idée ?

En cas de doute, il est préférable de mentionner sa source. Il vaut mieux en mentionner une de trop qu’en oublier une. En outre, vous pouvez très bien expliquer dans le corps de votre texte pourquoi vous ne reprenez que partiellement les idées d’un auteur. Vous faites ainsi preuve d’esprit critique.

 

Quels types de documents doivent faire l’objet d’une référence ?

Tous ! Les livres, les revues, les sites Web, le matériel multimédia, les émissions de télévision ou de radio, etc.

 

Se peut-il que je mentionne trop de sources ?

Vous devez faire preuve de créativité dans vos travaux et ceux-ci ne doivent pas être un enchaînement de citations et d’idées prises ailleurs. Néanmoins, le fait de mentionner de nombreuses sources montre à votre enseignant que vous avez effectué des recherches, que vous avez lu, analysé et su exploiter l’information pertinente. C’est exactement ce qu’il attend de vous. Sachez trouver l’équilibre entre ce qui vient de vous et ce sur quoi vous vous basez.

 

Que faire si je traduis ma source ?

Si vous traduisez exactement, vous devez respecter la règle d’or 1 : mentionner votre source et utiliser des guillemets. Pour montrer votre effort de traduction, ajoutez la mention je traduis ou notre traduction entre parenthèses. Si vous ne faites que reprendre les idées du texte original écrit dans une autre langue, vous devez respecter la règle d’or 2, soit simplement mentionner votre source.

Médiagraphie

 

Texte extrait de : COLLEGE LASALLE. Faites-le-bien! Petit manuel anti-plagiat à l’usage des étudiant(e)s. 2011. Réédité en 2017 sous le titre : Respecter le droit d'auteur, Manuel de prévention du plagiat à destination des élèves.

COLLEGE LASALLE. Définition du plagiat, PIEA 2016, article 5.16.1, page 18.

UQÀM. Infosphère. Citer ses sources. 2016. <http://www.infosphere.uqam.ca/rediger-un-travail/citer-ses-sources >.

Logo inspiré par DaYoung LEE, étudiante en design de mode au Collège LaSalle. Collège LaSalle. 2015.

Les licences Creative Commons

 

Certains sites web et sources électroniques font l’objet d’une licence Creative Commons. Ce dispositif juridique a été mis en place en 2002, dans le but de faciliter faciliter la diffusion et la réutilisation des œuvres multimédias à des fins non lucratives, tout en respectant le droit d’auteur.

Pour en savoir plus sur les licences Creative Commons, cliquer ici.